Monsanto-Bayer pliera-t-il après des années de mobilisation citoyenne?

Bayer-Monsanto réfléchit à ne plus vendre de #glyphosate aux particuliers pour éviter de nouvelles plaintes (voir les procès liés au #Roundup). Quand la pression citoyenne utilisant le e-lobbying à sa portée en même temps que les procédures judiciaires (class action et procès orchestres )

GRAIN de sel VDB: (Dans « Du Lobbying au e-lobbying ». paru chez Larcier en fin 2019 au Chapitre : Glyphosate – Monsanto : une guerre d’influences entre ONG, opinions publiques, Etats et majors de l’agrochimie (A lire dans un N° à venir de « Clés de lecture d’étudiants du MSDAIM-ESSEC: « Du lobbying au E-lobbying », ) est évoqué le long travail de sensibilisation des opinions par des #ONG qui a conduit a de vrais procès désormais aux USA avec des condamnations lourdes[1]. Et, en France, à une décision du 11 avril 2019 de la Cour d’appel de Lyon qui a reconnu Monsanto responsable du dommage causé à un agriculteur, sur le fondement de « la responsabilité du fait de produits défectueux ».

Le risque judiciaire pour Bayer devient lourd, après avoir racheté Monsanto pour 63 milliards de dollars, le géant allemand de la chimie doit faire face aux plaintes aux États-Unis concernant le Roundup. Parallèlement le titre Bayer perd 40 % en bourse en moins d’un an et lors de l’Assemblée générale d’avril 2019, les actionnaires ont massivement montré leur mécontentement. rejetant à 55,5 % les « actions du directoire ».

Quand l’opinion mobilisée par du e-lobbying de longue haleine change la donne , on se dit que dans le cas d’espèce, la democratie a progressé

La pression est forte … Lire les résultats en 2020


[1] https://lesjours.fr/obsessions/les-lobbyistes/ep19-glyphosate-senat/

https://www.novethic.fr/actualite/environnement/agriculture/isr-rse/corteva-le-plus-grand-fabricant-de-chlorpyrifos-arrete-la-production-de-ce-pesticide-tres-controverse-148204.html