Défense : discussions sur la boussole stratégique et l’Ukraine – EURACTIV.fr

En réunion avec les ministres européens de la Défense dans la ville balnéaire de Brest, dans l’ouest de la France, l’Europe de la Défense était au cœur des discussions. Le diplomate en chef de l’UE, Josep Borrell, a souligné que l’UE devait définir des mesures concrètes en réponse au renforcement militaire de la Russie à la frontière ukrainienne.

S’adressant aux journalistes mercredi soir (12 janvier), M. Borrell a déclaré que les propositions russes sur la manière de résoudre l’impasse « contreviennent aux principes de l’architecture de sécurité européenne » et a indiqué que cette question serait « en tête de l’ordre du jour » de la réunion ministérielle informelle qui se tient jusqu’à vendredi (14 janvier).

« En collaboration avec les États-Unis et l’OTAN, l’UE doit maintenant définir ce que nous pouvons faire pour maintenir l’ordre de sécurité de l’Europe et les principes qui le sous-tendent — qui sont clairement menacés aujourd’hui », a déclaré M. Borrell dans un billet de blog publié plus tôt dans la journée, qui exposait les propositions européennes.

« Avant cette réunion, deux choses sont claires : nous devons parvenir à une position unie de l’UE, et nous devons justifier notre rôle, en l’étayant par des pistes d’action concrète, c’est-à-dire pas seulement sur ce que nous pensons ou voulons, mais sur ce que nous avons l’intention de faire », a-t-il ajouté.

Ses commentaires sont intervenus alors que des responsables de l’OTAN et de la Russie se sont rencontrés à Bruxelles pour discuter de la situation en Ukraine.

Interrogé par EURACTIV, pour savoir si les idées lancées pour une approche propre à l’UE en matière de proposition de sécurité à l’égard de la Russie seraient constructives, le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré que « l’Europe était déjà à la table » lors des discussions de mercredi (12 janvier).

« En fait, 21 (membres de l’OTAN) sont également membres de l’UE, rencontrant la Russie et s’asseyant autour de la table de réunion du Conseil OTAN-Russie et discutant directement avec la Russie pendant quatre heures, de tous les aspects de grande importance pour la sécurité européenne », a-t-il souligné.

« Nous avons de nombreux formats lorsque nous discutons avec la Russie », a-t-il ajouté.

Ce jeudi (12 juillet), les ministres de la Défense de l’UE discuteront également du nouveau document de stratégie militaire de l’UE, la « Boussole stratégique ».

« On constate qu’il y a une ambition partagée de faire de ce document un vrai document ambitieux qui permet de poser un constat lucide et stratégique des capacités que nous avons commencé à développer », selon des sources diplomatiques françaises.

« Ce que nous voulons, c’est que l’Europe de la défense que nous construisons ensemble soit une Europe qui s’assume, qui ait la capacité et la liberté de protéger ses citoyens, la liberté d’agir, la liberté de préserver ses intérêts là où ils sont en jeu dans le monde », a déclaré mercredi soir à la presse la ministre française des Armées, Florence Parly.

« Ce qui nous préoccupe, nous Européens, c’est précisément notre capacité à agir, à agir concrètement », a-t-elle ajouté.

https://www.euractiv.fr/section/politique/news/boussole-strategique-et-ukraine-au-programme-des-discussions-entre-les-ministres-europeens-de-la-defense/