VACCIN-Sanction ou incitation les Etats membres testent des options – EURACTIV.fr

Table of Contents

Autriche

À partir de février, date à laquelle la vaccination sera obligatoire dans le pays, les Autrichiens qui refuseront de se faire vacciner se verront infliger une amende pouvant aller jusqu’à 7 200 euros. C’est ce que révèle un projet de loi autrichien sur la vaccination contre la Covid-19. Le projet ne précise pas si les vaccins de rappel seront également obligatoires ni dans quelle mesure les personnes rétablies de la Covid seront traitées sur un pied d’égalité avec les personnes vaccinées, cette question devant être précisée par des décrets ministériels. La présentation du projet de loi est prévue pour le 6 décembre. Cependant, certains éléments restent encore flous, notamment dans le cas où une personne continue à refuser de se faire vacciner même après avoir reçu les amendes. En raison de la montée en flèche des taux d’infection, l’Autriche a pris des mesures drastiques pour lutter contre la quatrième vague de coronavirus. Le 22 novembre, le gouvernement a instauré un véritable confinement, tout en annonçant que les vaccinations deviendraient obligatoires afin d’éviter que la crise sanitaire ne devienne incontrôlable. Le FPÖ, parti populiste, qui avait auparavant perdu la faveur des électeurs en raison d’une série de scandales de corruption, a réussi à faire un retour politique parmi les anti-vax. Lorsque le gouvernement a annoncé son projet, le chef du parti FPÖ, Herbert Kickl, a déclaré que « l’Autriche est désormais une dictature » et a appelé à des manifestations de masse pour lutter contre l’introduction de la vaccination obligatoire. Dans les semaines qui ont suivi l’annonce, des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue le week-end pour protester contre les nouvelles mesures. 

L’Autriche envisage une amende de 7 200 euros pour les non-vaccinés

GRECE 

La Grèce va infliger une amende de 100 Euros par mois aux plus de 60 ans non vaccines 

a enregistré lundi (29 novembre) 88 nouveaux décès liés à la Covid. Parmi les personnes décédées, 95,4 % avaient une maladie sous-jacente et/ou étaient âgées de 70 ans ou plus, tandis que 664 personnes ont été intubées, dont 532 n’étaient pas vaccinées. Neuf décès sur dix liés à la Covid-19 concernent des personnes de plus de 60 ans. Les statistiques montrent également que sept sur dix sont des patients intubés et que huit sur dix ne sont pas vaccinés.

Elias Mosialos, professeur de politique de santé à la London School of Economics, s’est opposé à l’amende de 100 euros pour les plus de 60 ans, ajoutant qu’il préférerait que des incitations soient proposées. « En juin-juillet, une incitation aurait pu être donnée aux retraités en réduisant la contribution pour les médicaments, qui est trop importante et inabordable. La pension de 400-500 euros est trop réduite car tout le monde prend des médicaments à cet âge », a-t-il déclaré. En ce qui concerne la gestion de la pandémie, il a constaté que la Grèce se trouve dans une impasse. 

https://www.euractiv.fr/section/sante-modes-de-vie/news/la-grece-va-infliger-une-amende-de-100-euros-par-mois-aux-personnes-de-plus-de-60-ans-non-vaccinees/

SLOVAQUIE

La Slovaquie a l’un des taux de vaccination les plus bas de l’Union européenne. Le ministre des Finances, Igor Matovic, propose de verser 500 euros aux personnes âgées pour qu’elles se fassent vacciner d’ici Noël. Alors que plusieurs hauts fonctionnaires soutenaient la proposition d’une vaccination obligatoire pour certains groupes de personnes, dont les seniors. , le gouvernement a convenu d’une prime visant à inciter à se faire vacciner d’un montant de 500 euros. Le Parlement négocie la proposition