Européennes : le programme de La République en Marche (LaREM) en 2 minutes



Actualité


17.05.2019

Steven Kakon

Portée par Nathalie Loiseau (LaREM) pour les élections européennes du 26 mai, la liste “Renaissance” (LREM-MoDem-Agir) propose de “Repren[dre] en main le destin de l’Europe“. Voici les principaux points de son programme.

"Renaissance" est le nom de la liste portée par La République en Marche

“Renaissance” est le nom de la liste portée par La République en Marche

La République en Marche (LaRem), soutenue par le MoDem et ses partenaires, a présenté, le 8 mai, son programme intitulé Reprenons en main le destin de l’Europe. Celui-ci est doté de 79 propositions dont “neuf principales“.

Faire de l’Europe une puissance verte

A la une du document, la transition écologique, avec comme mesures phares l’investissement de “1000 milliards d’euros d’ici 2024 pour développer les énergies et les transports propres, rénover les logements et accompagner la reconversion des travailleurs des secteurs en transition” ou encore la création d’une “banque européenne du climat“.

Bâtir l’Europe de la justice sociale et fiscale” 

Le parti présidentiel souhaite notamment taxer les géants du numérique (GAFA) en Europe. La liste Renaissance promet par ailleurs de “mettre fin à la règle de l’unanimité” en vigueur au Conseil pour les décisions relatives à la fiscalité et d’harmoniser l’impôt sur les sociétés en Europe. Il défend également le “durcissement des sanctions contre les paradis fiscaux” et la mise en œuvre d’un salaire minimum “adapté à chaque pays européen“. 

Faire respecter l’Europe dans la mondialisation” 

Les Marcheurs indiquent vouloir faire “voter une Directive ‘Ethique des entreprises’ qui interdira l’accès au marché européen à toute entreprise ne respectant pas les exigences sociales et environnementales fondamentales“, “refonder la politique de concurrence pour ne plus reproduire l’erreur du rejet de la fusion Alstom-Siemens” ou encore “mettre en œuvre un budget de la zone euro“.

“Donner à l’Europe les moyens de se défendre”

La liste souhaite “avancer vers l’armée européenne” à travers un “Traité de défense et de sécurité“. De surcroît, le parti a l’intention de créer un “cyber-bouclier européen” ou encore “une Agence européenne de protection des démocraties contre les attaques, les manipulations et la désinformation“.

“Faire respecter nos valeurs et nos frontières”

Un “Office européen de l’asile” permettrait d'”harmoniser les critères de l’asile et coordonner les agences nationales“. Autres objectifs : “atteindre l’effectif de 10 000 garde-frontières et garde-côtes au sein de Frontex et renforcer ses missions“, ou encore “instaurer un Conseil européen de sécurité intérieure pour piloter et coordonner les questions migratoires et la politique d’asile commune“.

Unir autour de l’identité européenne

La liste prévoit de “multiplier par 5 d’ici 2024” le nombre de bénéficiaires du programme Erasmus, dont la moitié sont des étudiants, mais aussi de “tripler” son budget “en faveur des plus modestes“. Autre proposition : “créer une vingtaine d’Universités européennes d’ici 2024“.

Rendre l’Europe aux citoyens

Le programme envisage de “conditionner l’accès aux fonds européens au respect de l’Etat de droit et à la convergence sociale“. Mais également de “donner au Parlement européen le pouvoir d’initier les lois européennes” et de “permettre aux citoyens de participer à l’élaboration des lois” en obligeant Parlement et Conseil à examiner une proposition soutenue par un million de citoyens. Le parti propose également de “rendre publiques les rencontres avec les lobbies au sein de toutes les institutions européennes“.

Pour une politique féministe européenne

La liste prévoit de mettre en œuvre un “Pacte Simone Veil” pour “tirer les droits des femmes vers le haut partout en Europe“.

Réussir la Renaissance européenne

Elle compte enfin organiser une “Conférence pour l’Europe qui réunira dirigeants et citoyens tirés au sort” afin de “passer en revue les politiques de l’Union et son fonctionnement institutionnel, d’identifier les grandes priorités et les changements nécessaires“.



https://www.touteleurope.eu/actualite/europeennes-le-programme-de-la-republique-en-marche-larem-en-2-minutes.html