Frontex en Moldavie pour aider sur les réfugies – EURACTIV.fr

L’UE a signé jeudi 17 mars un accord avec la Moldavie, d’application immédiate, permettant aux agents de Frontex d’aider les garde-frontières de ce pays, débordés par l’afflux de réfugiés en provenance d’Ukraine, a annoncé la Commission.

Plus de 300 000 personnes fuyant l’invasion de l’Ukraine par la Russie ont trouvé refuge en Moldavie voisine, pays non membre de l’UE.

« La Moldavie a du mal à protéger ses propres frontières avec l’Ukraine, elle ne peut pas faire l’enregistrement » des réfugiés, avait déclaré mercredi (16 mars) la commissaire européenne aux Affaires intérieures Ylva Johansson devant des eurodéputés.

La présence de Frontex, l’agence européenne de garde-frontières et garde-côtes, devrait aussi permettre de lutter contre le trafic d’enfants et de femmes, dont le risque est très élevé, alerte la Commission.

Dans le cadre d’une plateforme coordonnée par Bruxelles, six États membres se sont engagés à accueillir 11 500 réfugiés ukrainiens ayant transité par la Moldavie, a précisé la Commission.

L’accord signé jeudi permet le déploiement d’équipes de Frontex pour aider à l’enregistrement et au contrôle des personnes fuyant l’Ukraine, sous la direction des autorités moldaves. Il renforce la coopération actuelle entre Frontex et la Moldavie, qui repose sur un accord de travail conclu en 2008.

La négociation d’un tel accord avec un pays tiers, qui prend habituellement au moins six mois, s’est cette fois réalisée en une semaine, s’est félicitée la commissaire.

Le soutien opérationnel de Frontex sera fourni à la Moldavie « dès que possible dans le cadre de l’application provisoire de l’accord », selon le Conseil européen. La conclusion définitive interviendra après l’approbation du Parlement européen.

Actuellement, 18 agents de Frontex sont présents en Moldavie mais ne sont pas opérationnels, et l’accord permettra des déploiements supplémentaires.

Dans les pays membres de l’UE, 205 agents de Frontex sont déployés en Roumanie, 20 en Pologne et 14 en Slovaquie, selon la Commission.

Europol, l’agence européenne de lutte contre la criminalité, est quant à elle présente en Slovaquie et en Pologne et va mettre en place des missions également en Moldavie, ainsi qu’en Roumanie et en Hongrie, selon la commissaire.

https://www.euractiv.fr/section/l-europe-dans-le-monde/news/ukraine-feu-vert-de-lue-pour-un-deploiement-de-frontex-en-moldavie/