Brexit : ce qui change pour les voyageurs européens au Royaume-Uni en octobre


Passeport obligatoire et assouplissement des conditions d’entrée pour les personnes vaccinées. A partir de début octobre, et notamment en raison du Brexit, de nouvelles règles s’appliquent aux voyageurs européens se déplaçant au Royaume-Uni.

L'Union Jack entouré de deux drapeaux européens avant la mise en application du Brexit il y a 10 mois
L’Union Jack entouré de deux drapeaux européens avant la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne – Crédits : oversnap / iStock

Depuis le 1er janvier 2021 et la fin de la période de transition post-Brexit, le Royaume-Uni est complètement sorti de l’Union européenne entraînant de nouvelles relations entre les deux parties. Mais jusqu’à présent, les voyageurs en provenance de l’Union européenne pouvaient toujours se rendre outre-Manche avec une carte d’identité. A partir du 1er octobre, les règles changent. Par ailleurs, la situation sanitaire s’améliorant, le ministre britannique des Transports Grant Shapps a annoncé une simplification des conditions d’accès pour se rendre au Royaume-Uni à partir de début octobre. 

Un passeport nécessaire pour les voyageurs européens

A partir du 1er octobre 2021, une carte d’identité ne sera plus suffisante comme document de voyage pour se rendre au Royaume-Uni. Tous les voyageurs européens devront être munis d’un passeport en cours de validité pour aller Outre-Manche. Pour des séjours de plus de trois mois, un visa sera par ailleurs demandé.

Plusieurs exceptions ont cependant été accordées. Les Européens résidant au Royaume-Uni avant le 1er janvier 2021 pourront ainsi continuer à utiliser une carte d’identité jusqu’en 2025 pour entrer dans le pays. Les détenteurs d’un permis de travailleur frontalier pourront également utiliser leur carte d’identité.

Par la suite, selon le site de l’Office de tourisme de la Grande Bretagne VisitBritain, “le gouvernement introduira un système d’autorisation électronique de voyage d’ici la fin de l’année 2024, dans le cadre de plans visant à garantir que tous ceux qui viennent au Royaume-Uni ont l’autorisation de le faire avant leur voyage”.

Des conditions d’entrée assouplies pour les voyageurs vaccinés

Le Royaume-Uni détermine actuellement les modalités d’entrée sur son territoire en fonction d’un système de classement des pays en trois couleurs (vert, orange, rouge), avec la nécessité ou non de suivre une quarantaine, le nombre de tests à réaliser ainsi que leur type (PCR ou antigénique).

A partir du 4 octobre, le dispositif va se transformer, ne retenant plus que deux catégories de pays. Il comprendra d’une part les pays jugés à risques. Selon le gouvernement britannique, les voyageurs pourront dans ce cas entrer au Royaume-Uni uniquement s’ils sont de nationalité britannique ou irlandaise, ou résident dans le pays. 

De l’autre, les pays restants, dont la France, qui verront s’appliquer des contraintes en fonction de leur statut vaccinal. Globalement, les contraintes seront assouplies pour les voyageurs ayant reçus deux doses de vaccin, au minimum deux semaines avant leur voyage.

Ainsi, les personnes entièrement vaccinées en provenance d’un pays n’étant pas jugé à risque n’auront plus besoin de passer de test avant le départ pour se rendre en Angleterre. Les personnes entièrement vaccinées ne devront plus effectuer un test PCR au deuxième jour suivant leur arrivée, comme c’est le cas actuellement. En revanche, ils devront toujours passer un test antigénique au deuxième jour de leur arrivée. Toute personne dont le test est positif au Covid-19 devra s’isoler et passer un test PCR, sans frais supplémentaires.

Les non-vaccinés devront en revanche toujours effectuer des tests PCR, un premier avant le voyage, le deuxième sur place et un troisième le huitième jour auprès d’un laboratoire privé agréé, et s’isoler pendant une période de dix jours à domicile ou à l’hôtel.



https://www.touteleurope.eu/fonctionnement-de-l-ue/brexit-ce-qui-change-pour-les-voyageurs-europeens-au-royaume-uni-en-octobre/