Le Luxembourg rappelé à l’ordre sur la lutte contre le blanchiment


Faute d’avoir adapté dans les règles la loi anti-blanchiment, le Luxembourg s’est vu une nouvelle fois rappelé à l’ordre par la Commission.

Après avoir accumulé les retards de transposition des règles européennes de lutte contre le blanchiment, le Luxembourg a une nouvelle fois été rappelé à l’ordre par Bruxelles sur le sujet.

La Commission européenne reproche au Grand-Duché de n’avoir pas mis intégralement en œuvre les règles de lutte contre le blanchiment de capitaux prévues par la 4e directive. Une impasse qui a poussé la Commission à poursuivre le Luxembourg devant la Cour de justice de l’Union européenne pour cette transposition partielle le 8 novembre 2018.

La Commission a proposé à la Cour d’imposer une somme forfaitaire et des astreintes journalières jusqu’à ce que le Luxembourg ait pris les mesures nécessaires.

«Nous disposons d’une législation stricte en matière de lutte contre le blanchiment