Européennes : le programme des Républicains (LR) en 2 minutes



Actualité


17.05.2019

Jules Lastennet

Portée par François-Xavier Bellamy (LR) pour les élections européennes du 26 mai, la liste des Républicains propose “un projet conquérant pour une Europe qui protège nos frontières, nos entreprises et notre civilisation“. Voici les principaux points de son programme.

Logo des Républicains - Crédits : Les Républicains

Logo des Républicains – Crédits : Les Républicains

Les Républicains ont présenté, le 16 mars, leur programme intitulé “pour la France : transformer l’Europe“. Celui-ci est doté de 75 propositions, réparties en 5 chapitres :

L’Europe frontière

Première priorité des Républicains, la “lutte contre l’immigration illégale” concentre les 11 premières propositions du parti. Parmi celles-ci : le traitement des demandes d’asile “en dehors de nos frontières“, l’expulsion de tout demandeur d’asile qui n’aurait pas “respecté les procédures“, le retour “systématique des bateaux de migrants sur les côtes africaines” ou encore l’arrêt de “l’accès automatique aux prestations sociales pour les extra-européens“.

4 propositions concernent ensuite la “lutte contre le terrorisme islamiste“. Il s’agit notamment d’adopter un “bouclier européen contre l’islamisme” comprenant, entre autres, la “fermeture des lieux de culte islamistes” et “l’expulsion des étrangers radicalisés“.

Enfin, 3 propositions visent à “lutter pour des frontières stables” : le refus de tout nouvel élargissement, l’arrêt “définitif” des négociations avec la Turquie et la fin de “l’extension de l’espace Schengen“.

L’Europe civilisation

LR formule 4 propositions pour l’affirmation de l’Europe “en tant que civilisation“, avec notamment “l’inscription des racines judéo-chrétiennes” et de “l’héritage gréco-romain et des Lumières dans les traités européens“.

Les 8 propositions suivantes visent à “défendre un patrimoine culturel unique“, en portant le budget de la politique européenne de la culture à 1 % des dépenses totales de l’UE, en promouvant “la langue française dans les institutions européennes” ou en faisant de Strasbourg “le siège unique du Parlement européen“.

S’ajoutent enfin 5 propositions relatives à la protection de “l’environnement naturel du continent” dont l’instauration d’une “barrière écologique” et de “droits de douane antipollution sur les produits importés“.

L’Europe puissance

En la matière, les Républicains entendent d’abord “renouer avec la préférence européenne et française pour nos entreprises“. Ils prévoient donc 6 propositions dont la mise en place d’une “double préférence européenne et française” et la “refondation” de la politique commerciale européenne via par exemple la consultation des parlements nationaux pour la conclusion des accords.

8 propositions visent à “promouvoir l’agriculture française en Europe et dans le monde“, avec le refus de toute baisse du budget de la PAC ainsi que le renforcement du soutien “aux jeunes agriculteurs” et “à l’agriculture biologique“.

Suivent 7 propositions pour “combattre la concurrence déloyale et défendre l’industrie“, comprenant une “vraie révision de la directive sur les travailleurs détachés“, une transformation “radicale de la politique européenne de concurrence (…) pour permettre l’émergence de leaders continentaux performants à l’échelle mondiale“, ainsi que la défense du “rôle international de l’euro“.

Enfin, 6 propositions sont dédiées à l’Europe de la défense et au rayonnement international de l’UE, avec notamment la volonté de mettre en œuvre une “autonomie stratégique en matière de défense“.

L’Europe projet

Par le biais de 5 propositions, les Républicains souhaitent en effet que “l’Europe se consacre en priorité à des grands programmes stratégiques” : pour “découvrir le remède à Alzheimer et Parkinson“, en matière d’intelligence artificielle et de cybersécurité, dans le domaine spatial ou des transports durables.

L’Europe efficace

Les Républicains concluent leur programme par 8 propositions visant à rendre l’Europe “moins technocratique, plus démocratique, plus respectueuse des citoyens et des nations européennes“. Le parti souhaite en effet lutter contre le “gaspillage de l’argent public dans les institutions européennes“, revoir les “compétences” dévolues à l’UE ou encore réserver l’initiative législative au Parlement européen et au Conseil de l’UE.



https://www.touteleurope.eu/actualite/europeennes-le-programme-des-republicains-lr-en-2-minutes.html