Européennes : le programme de Debout la France (DLF) en 2 minutes



Actualité


17.05.2019

Marianne Lazarovici

Portée par Nicolas Dupont-Aignan pour les élections européennes du 26 mai, la liste “le courage de défendre les Français” entend rétablir “l’Europe des nations“. Voici les principaux points de son programme.

 

 

Logo de Debout la France

Logo de Debout la France – Crédits : Debout la France

Le mot d’ordre de la liste de Debout la France (DLF) pour le prochain scrutin européen : entamer une “révolution du bon sens en Europe“. S’inscrivant dans la droite ligne du gaullisme, en désaccord avec une Europe devenue “technocrate et autoritaire“, le parti s’oppose aux traités mis en place depuis l’Acte unique européen de 1986. Ce dernier marquerait la fin de “l’Europe des nations” et le début de “l’impasse“. DLF propose ainsi “une nouvelle alliance des peuples européens fondée sur une renégociation totale des traités” et suivant une ligne politique présentée comme “patriote et euro-réaliste”.

Stopper l’immigration massive

La priorité de ceux qui se décrivent comme des “amoureux de la France” est dans un premier temps “d’assurer la sécurité des nations d’Europe et stopper la submersion migratoire” par la suppression des accords de Schengen et la sortie de l’OTAN. Le parti entend également mieux lutter contre le terrorisme islamiste et les réseaux de passeurs en mobilisant forces de sécurité et de renseignement et par la création de centres de réfugiés à l’extérieur de l’Europe.

Placer les démocraties nationales au cœur de l’Europe

La liste menée par Nicolas Dupont-Aignan souhaite en outre “placer les démocraties nationales au cœur de l’Europeface au “coup d’Etat” institué par les traités. Cela nécessiterait donc une réforme profonde des institutions et notamment la suppression de la Commission européenne, ainsi que l’instauration d’un droit de véto pour les cinq Etats européens les plus peuplés, DLF se montrant critique du “pouvoir d’influence disproportionné” de certains petits Etats. Afin de garantir la souveraineté des Etats, Debout La France ambitionne aussi de rendre les lois nationales juridiquement supérieures aux décisions supranationales.

Mettre fin aux “gaspillages financiers de Bruxelles”

La liste des “amoureux de la France” revendique également de mettre fin aux gaspillages financiers de Bruxelles pour rendre leur argent aux Français”. La récupération de sommes versées à l’Union européenne et de “ressources détournés par les fraudes à la TVA et la fraude fiscale” servirait ainsi à financer une baisse d’impôts pour les ménages. Autre proposition : créer des agences européennes dans certains secteurs industriels et liés à la transition écologique, le numérique et la santé.

Défendre les emplois des français et faire des pays européens des champions scientifiques et technologiques

Debout La France propose l’annulation de la directive sur les travailleurs détachés et une meilleure “harmonisation sociale et fiscale” afin de lutter contre les délocalisations intra-européennes qui “aggravent les effets de la concurrence sauvage extérieure”. Pour gagner en compétitivité, le parti prône aussi d’augmenter les investissements en matière de recherche et développement et d’investir dans le numérique, seul moyen de “s’émanciper des GAFA”. En outre, il souhaite l’instauration d’une “préférence économique européenne” et que les marchés publics soient à 75 % garantis aux PME nationales ou européennes. Au niveau monétaire, DLF préconise de “séparer les banques de dépôt des banques spéculatives”, et de placer la Banque centrale européenne “sous contrôle démocratique”.

Protéger l’environnement et valoriser la culture pour défendre la “civilisation européenne”

Le dernier volet du programme se concentre sur l’idée d’affirmer les valeurs européennes, héritées des Lumières et de l'”héritage judéo-chrétien” du continent face à “l’obscurantisme islamiste”. Plus précisément, DLF souhaite instaurer l’usage du français comme langue de travail des institutions après le Brexit. Enfin, sur le plan environnemental, le parti propose “des droits de douane anti-pollution” et une réforme de la PAC.



https://www.touteleurope.eu/actualite/europeennes-le-programme-de-debout-la-france-dlf-en-2-minutes.html