Le 22 janvier 1963, le chancelier allemand Konrad Adenauer et le général de Gaulle scellaient la réconciliation franco-allemande en signant le traité de l’Elysée.

L’acte marque le démarrage du « moteur franco-allemand » en instituant des rencontres périodiques entre les dirigeants et fonctionnaires des deux pays.

Toute l’Europe revient sur 5 réalisations marquantes du « moteur franco-allemand ».

Clement

Titulaire d’un master « Affaires Internationales et Stratégie d’entreprise » (Sciences Po Toulouse), je me spécialise dans les questions de développement commercial en France et à l’export. Passé par le Sénat, Ubifrance et le monde associatif angevin et toulousain, je suis curieux, créatif, dynamique, et surtout passionné par l’art et la culture.

En rapport :